Une soirée de mots constellés avec le poète Dominique Sorrente

par Rébecca F. Braccalenti


« Notre parole s’est voulue pour elle

comme une immortelle chevelure. » [1]

Des mots, des mots. Parlons des mots. Des mots de l’Homme, des mots d’un homme : Dominique SORRENTE.


 Le 17 novembre 2009, l’association « histoire d’écrire » a permis à une vingtaine de personnes, se réunissant chez un généreux et hospitalier adhérent, de partager les mots de ce joyeux écrivain . Créatrice d’événements libres et participatifs, mettant un point d’honneur à abolir les frontières entre un public jeune et une littérature sacralisée, l’association, qui organisait là son premier grand « rendez-vous avec un auteur », a très largement réussi son pari en mettant en place cette rencontre avec l’auteur de Mandala des Jours dont les mots nous ont été si agréablement dévoilés.

Lectures de textes et échanges autour de la vie de ce poète tonique et de ses œuvres ont été l’épicentre de notre soirée. Celle-ci a permis également la représentation miniature du canevas des rencontres organisées par « Le Scriptorium », lieu de poésie vivante fondé à Marseille il y a dix ans par Dominique Sorrente, réunissant poètes et artistes dans le but d’une célébration permanente de la poésie.

Après un interlude apéritif, ce poète complexe à l’esprit d’aventure, cet inventeur d’images, à la fois contrastées et fortes, a animé un atelier d’écriture en nous invitant à voir au-delà des acceptions habituelles des mots. Des questions existentielles comme : « par temps de pluie, est-ce que ce qui nous différencie des limaces, finalement, ce n’est pas le parapluie ? » (nous remercions à cette occasion Anaïg) ont également été soulevées, permettant à notre guide d’un soir de partager « sa quête de vie constellée » ainsi que son goût pour l’insaisissable.

En l’espace d’un instant, notre écrivain a ouvert la parenthèse de la poésie, capable de s’épanouir encore aujourd’hui. Et comme Dominique SORRENTE l’a évoqué : « c’est beau une parenthèse qui ne se ferme jamais ».

Nous le remercions, poétiquement bien sûr, pour cette agréable transmission, dans la joie de surprendre !

Cette magie artistique ne s’arrête pas là puisque les adhérents d’ histoire d’écrire sont allés fêter une fois de plus la poésie avec le Scriptorium, lors de la soirée «Transcontinentale » qui s’est déroulée le 20 mars 2010 à Marseille, sous l’égide de la Journée Mondiale de la Poésie de l’UNESCO, en proposant un instant de « poésie chorus» à plusieurs voix que le public de cette soirée a découvert avec un grand plaisir.

Crédits photos : Aziz Boumediene

Portfolio:


[1Dominique SORRENTE, « L’autre jeunesse » in Mandala des Jours, Editions Publibook, 2007, p. 24.

Pour découvrir l’auteur, on peut se référer au site de l’association qu’il anime
< a href= »http://www.scriptorium-marseille.fr » target= »_blank »>www.scriptorium-marseille.fr ou encore au site du Printemps des Poètes.

Publicités
Cet article, publié dans Antenne Pays d'Aix, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.