Les rendez-vous littéraires varois, juin 2013

Ce mercredi 19 juin, au café Alba devenu lieu de prédilection pour nos cafés littéraires, nous avons eu le bonheur de rencontrer Sophie Daout pendant un bel après-midi ensoleillé. 
Pour raconter son parcours, ses livres et le rôle de l’écriture dans sa vie.
Avec conviction et douceur, elle a partagé ses mots et son vécu. Pour mieux la connaître, ouvrez ses livres et vous comprendrez pourquoi elle nous a tellement touchés.
Sophie Daout s’installe et prend la parole d’une voix calme . Nous parle de l’écriture et de sa vie, les deux sont liées, sa vie nourrit son écriture, l’écriture lui redonne vie aux moments les plus difficiles. Son témoignage est fort et sensible, les épreuves ne l’ont pas épargnée mais sa force est décuplée. Sophie va de l’avant, elle partage, elle transmet, elle écoute.

Cueillis à la volée , quelques-uns de ses propos :

« Je me décris comme une écrivante… »
L’écriture lui permet de « mettre à distance » ce qui lui arrive. 
« Écrire est une manière de sortir de moi (ce qui fait mal, ce qui blesse…) » Cela lui a permis de survivre. L’écriture peut être thérapeutique.
Ecrire est un secret qui demande à être partagé. « Je n’ai pas le droit de ne pas écrire. » 
« Je suis un témoin. Les choses me sont mises entre les mains. Je ne suis qu’un transmetteur, un relais. Tous mes livres me sont imposés. »
« Si on ne dit pas les mots, c’est le corps qui le dit pour nous. »
Maladie = mal à dire
Gai rire = guérir (cf Montaigne)
Les mots tus tuent.
« Une fois que le livre est publié, il ne m’appartient plus.

Sa bibliographie :

Lâche ta drogue et tiens bon ! Fayard 1992
Demain, j’arrête la came ! Christine, comme une étoile… Fayard 1997
Emilie ou les mots dits – Les Presses du Midi 1999
Parole de femme – Les Presses du Midi 2002
Mes yeux dans tes cieux – Ed Du Jubilé 2004
Jamais douces, les drogues ! Sarment-Éd. Du Jubilé 2006
Lettres closes – Sudarènes Editions 2009
Chemins d’errance – Vivre tout simplement 2012
Et un livre à compte d’auteur avec des enfants de Primaire : « Que l’histoire commence… »

Impossible de ne pas évoquer « Jeunesse sans drogue « , une association créée en 2000 , et qui lui tient à cœur :

Le site de l’association créée par elle pour agir contre la drogue et les dépendances : 
http://www.jeunessesansdrogue.net/
« Sophie Daout, tour à tour institutrice puis professeur et enfin conseillère d’orientation-psychologue, a consacré sa vie aux enfants et adolescents. C’est dans ce cadre qu’elle s’occupe de l’association comme une meneuse, le problème de la drogue étant un sujet auquel elle a été personnellement confrontée et qu’elle prend particulièrement à coeur. Voilà pourquoi elle mène une action de tous les instants en allant à la rencontre des jeunes dans les établissements scolaires, les aumôneries, etc.. Forte d’une grande expérience elle a déjà écrit neuf livres . »

Un rendez-vous à noter pour septembre 2013 : 
Sophie Daout sera sur M6, dans l’émission « Zone interdite »

L’ après-midi s’achève comme à regret sur les mots de Sophie , et pour un temps seulement , le café littéraire prend ses vacances estivales.

Prochain rendez-vous littéraire , le mercredi 4 septembre 2013 , toujours à l’Alba, à partir de 14h30.

Le thème choisi : « Les romans de l’été »

A chacun d’apporter son témoignage et ses coups de cœur, une reprise sous forme d’auberge espagnole où l’on apporte ce qui nous a réjouis, émus, enthousiasmés pendant ces vacances.

Portfolio: doublecliquez sur les photos pour les agrandir et les voir en diaporama.

Cet article, publié dans Actions Var, Antenne Var, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.