C’était notre rendez-vous littéraire…de novembre 2013

Mercredi 06 Novembre 2013,

Rendez-vous littéraire histoire d’écrire N°11
Au « Petit Daniel », début de l’avenue de Valescure, à Saint Raphaël

Nous étions 12 (Véronique, Marie-Martine, Micheline, Dominique, Gisèle, Josiane, Francette, Isabelle, Mireille, Fabienne, ainsi que Marianne et Grace qui nous ont rejoint ce jour-là). Nos échanges se sont prolongés de 14h45 jusqu’à 17h00.

En quelques mots le rappel du thème du jour :
Le thème choisi est : « Les auteurs Italiens »

La fin de notre réunion est consacrée désormais à une nouvelle rubrique : 
« Dans notre cercle, nous avons aussi des auteurs édités ou en cours d’éditions qui savent de quoi ils parlent (écrivent) »
Histoire de se rendre compte, s’il était encore besoin de le faire, que l’écriture est à la portée de tous, que nous avons tous des choses à transmettre et qu’il suffit de s’en donner le droit et le temps. Cette fois-ci Gisèle Leroux avec « Moi aussi j’ai eu 4 ans ».

Douze personnes motivées malgré le bruit ambiant, pour échanger autour de leurs lectures sur le thème « les auteurs italiens ».

Fabienne évoque Sciascia, un auteur sicilien, puis Milena Agus, une auteure sarde ayant écrit notamment « Mal de pierres ». Elle cite également Michela Murgia, sarde aussi, dont le roman « Accabadora » nous fait découvrir une étrange profession : donner le coup de grâce à des mourants …

Francette nous parle de la famille Stora, dont la saga sur fond de vendetta révèle l’histoire d’un enfant, né d’une erreur, qui deviendra bandit. Ecrit comme si c’était filmé, on voit les personnages agir.

Mireille a lu « Margherita dolcevita », de Stefano Benni, journaliste et écrivain. Il s’agit de la vie d’une famille atypique, l’une fume des cigarettes virtuelles, le grand-père ne mange que de la nourriture avariée pour se créer des anticorps, un autre personnage danse le soir avec un fantôme virtuel. Le ton est humoristique et l’atmosphère onirique. L’ambiance va changer avec l’ arrivée d’un grand cube noir … Humour, poésie et polar.

Véronique cite Alessandro Baricco pour son livre « Novecento : pianiste », roman bref de l’auteur de « Soie ». Un trompettiste narre l’histoire de son ami pianiste ayant passé toute sa vie sur un bateau de croisière, devenu son seul univers possible. Le style est un peu lent, éventuellement dû à une traduction éloignée du sens initial.

Différent, le livre « Pastiches et postiches » d’Umberto Eco. Déjanté, plein d’humour, Eco nous livre un regard différent sur des sujets aussi variés que la Bible, la découverte de l’ Amérique, la pensée d’un chat, la description d’un billet de banque. C’est un recueil de nouvelles, traduit de l’italien.

Enfin, les propos, gags et monologues du cinéaste Roberto Benigni, recueillis dans « Je vous aime ».

Dominique présente « Océan mer », livre du même Alessandro Baricco, à la prose poétique : un peintre, sur sa toile, peint avec de l’eau de mer. La marée monte, une femme vient le chercher. Suite à découvrir pour les lecteurs.

Marie-Martine a lu « Les enquêtes du commissaire Brunetti », de Donna Leon. C’est une série de livres qui a donné lieu à un célèbre feuilleton télévisé, les enquêtes à Venise. Les histoires sont rapides à lire, le style pourrait être qualifié de style « italien », à la fois réaliste et plein d’humour, comme l’étaient les films italiens des années soixante/soixante-dix.

Josiane présente la revue locale « L’italianiste », issue d’une association, le CIP cercle italianiste de Provence, visant à promouvoir la culture et le cinéma italien, notamment le jeudi soir, salle Agricola à Fréjus.

Dominique présente l’ouvrage de Mariapia Veladiano, « La vie à côté ». C’est un premier roman, qui a déjà obtenu le prix Calvino en 2010. Un film devrait en naître bientôt. 
Une fille laide, isolée, sans relations normales avec les autres : sa famille l’ignore totalement, les autres enfants l’agressent souvent. Elle manque d’affection et de lien, vit enfermée toute la journée jusqu’au jour où elle découvre le piano.

Voici deux liens pour avoir un tour d’horizon assez complet de la littérature italienne contemporaine :
http://www.mediatheque-rueilmalmaison.fr/spip.php?article2892

http://www.calameo.com/read/000138158b37876f0e393

En deuxième partie : 
« Dans notre cercle, nous avons aussi des auteurs édités ou en cours d’éditions Retour ligne automatique
qui savent de quoi ils parlent (écrivent) »

Gisèle présente son livre : 
« Moi aussi, j’ai eu quatre ans » , édité sous le pseudonyme de Désirée Gilange, pseudonyme choisi en hommage à ses deux grands-mères.

Ce livre commencé seule, Giselle l’a terminé avec l’Ecole des écrivains. Elle y mêle les anecdotes de son enfance avec ses poèmes et ses contes. Les lecteurs y retrouvent leurs propres souvenirs, enfouis dans l’oubli jusqu’alors. Sa mémoire individuelle devient mémoire collective de toute une génération. A la lecture d’épisodes comme celui de l’alerte dans la cave, la petite fille revient se raconter, avec un imaginaire enfantin intact, et nous retenons la peur du loup !! Le style est imagé, clair.

Francette Fontès-Battuz nous a apporté son premier livre fraichement édité : 
« Jaune soleil, une femme en marche vers Compostelle ».
aux Editions Vivre tout simplement
En 2007, Francette commence à retravailler ses notes, issues de trois étés successifs sur le célèbre chemin. Son carnet jaune empli de notes au crayon noir, elle le transforme peu à peu, à l’ Ecole des écrivains, en roman-témoignage. 
Francette parcours le sud de la France avec son éditrice et nous donne les dates et les lieux de ses séances de dédicaces pour la fin de l’année. Voici pour le Sud-Est :

Sam 30 Nov : Librairie Lo Païs à Draguignan, 10h et amRetour ligne automatique
Vend 6 Déc : Librairie Lire entre les Vignes à Sainte-Maxime, lectures/dédicaces 18hRetour ligne automatique
Sam 7 Déc : Librairie Charlemagne à Fréjus, dès 8h journée dédicaces.Retour ligne automatique
Lundi 9 Déc : Salle Paroissiale Don-Bosco à Saint-Raphaël, 17h rencontre/présentation proposée à l’association des amis de St-Jacques Retour ligne automatique
Sam14 Déc : libre et proposé au Centre LECLERC Espace Culture de St-RaphaëlRetour ligne automatique
Jeudi 19 Déc : espace culturel Centre LECLERC Le Luc-en-Provence “12 jours 12 livres” toute la journée avec soutien expo modérée de Compostelle.Retour ligne automatique
Vend 20 Déc : idem pour une deuxième journée.Retour ligne automatique
Sam 21 Déc : “Salon du Livre de Grasse” Galerie du Centre LECLERC de Grasse, présentation et dédicacesRetour ligne automatique
Dim 22 Déc : idem une deuxième journée.Retour ligne automatique
Sam 28 Déc : Presse du Port de Santa-Lucia à Saint-Raphaël, journée dédicaces.

Nous nous quittons en nous donnant rendez-vous pour un prochain café littéraire le :
Mercredi 11 Décembre, 14h30, au bar de l’hôtel Mercure à Fréjus.
(NB : nous avions prévu le 4 Décembre en nous séparant mais des soucis d’organisation nous font repousser notre rencontre au 11 Décembre, finalement, le 11 12 13, c’est pas beau ??).

Le thème : « Les femmes écrivains »

Celles que vous avez aimées lire, qui vous ont fait rêvé, qui vous ont éclairé et enthousiasmé, quelque soit l’époque, le pays, la langue,… Ont-elles un style différent des hommes écrivains, des thèmes plus particuliers, des vies originales, des pensées collées à l’époque ???
Pensez au co-voiturage pour vous rendre au lieu de rendez-vous surtout si vous n’avez pas de voiture.

À très bientôt. 
Bonne lecture, et belle écriture.

Cet article, publié dans Actions Var, Antenne Var, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.