Concours d’automne à Fréjus: dialogue de deux animaux sur un fait de société: c’est ce samedi !

Concours d’automne 2018

« Dialogue de deux animaux sur un sujet de société »

Organisé par Histoire d’écrire et récompensé par le Casino de jeux de Fréjus

Thème :

Sketches traités de façon humoristique, dialogues animaliers autour d’un sujet de société.

Dates de participation Novembre :

Du 1er Novembre au 30 Novembre à minuit.

Conditions de participation :

Deux pages A4 dactylographiées au maximum.

Respect de la consigne d’écriture, pas de textos, pas de langage vulgaire, raciste, discriminant ni incitant à la violence.

Modalités d’envoi :

Sur l’une ou l’autre de ces adresses mail : histoiredecrire.ateliersvar@gmail.com,

sophie.hourcastagnou@casino-secf.fr

En message sur la page facebook : https://www.facebook.com/histoiredecrire.asso/

En courrier papier dans la boîte dédiée, à l’accueil du Casino de jeux de Fréjus.

Prix :

Tous les participants reçoivent une récompense de la part du Casino ; les lauréats ont également un livre offert par Histoire d’écrire.

Soirée festive « mise en voix des textes » du 15 Décembre 2018:

Le jury Histoire d’écrire détermine dix finalistes.

Ces dix textes sont lus lors de la remise des prix, le Samedi 15 Décembre à 18h au Casino de jeux.

A l’issue des lectures « mises en voix », le public est invité à participer au vote, désignant trois lauréats. Puis le jury procède au dépouillement des votes et annonce les résultats finaux.

41489990_576597962773281_2288781667669644072_n

Publicités
Publié dans Actions Var, Antenne Var, Ateliers d'écriture Var | Tagué , , , ,

La fête de la lecture d’automne continue ce mardi 13 novembre 2018 à Le Guilvinec

LE GUILVINEC      le mardi 13 novembre 2018

Le programme de la journée :  

  • à partir de 9h45 au CLC – Malamok

Sophie Denis en lecture pour les enfants et les grands qui les accompagnent

L’Éditrice Lectrice

Une intuition, un sourire, une voix qui lance l’histoire qui se raconte aux enfants, aux adultes, présents dans leur attitude, dans leur attention.

SOPHIE DENIS, éditrice des éditions Vivre tout simplement, emmène et ouvre le chemin de mots forts et doux, de mots qui expriment des convictions et des imprégnations venues des sources de sa connaissance, venues de la beauté de son chemin, des mystères de sa nature, traces indélébiles. Solide dans ses choix littéraires, elle nous régale de sa présence toute simple et pourtant si prégnante. SURPRENANT ÉDIFIANT PARLANT… À ÉCOUTER ET À MÉDITER

  • à partir de 10h en dédicace et à 11h30 en lecture à la presse librairie « Le Goéland », à 16 h à la médiathèque

Charles Madézo    Un Poète au Chalut

Homme de la mer, inscrit maritime à seize ans, homme des mots qui voyagent, homme esthète d’un art apprivoisé, CHARLES MADÉZO, d’un trait, ouvre sa poésie et monte à bord pour nous dire toute la beauté et la force de cette mer dans laquelle il nage depuis longtemps pour nous rapporter le sel, la vague et l’écume qui nourrissent ses textes. Marin, il remonte son chalut, et ses « Traits de chalut » racontent des impressions et sensations infusées… qui nous donnent à vivre des heures de lectures. INÉPUISABLE ENVOÛTANT ÉMOUVANT… UNE PLUME QUI VIENT A NOTRE RENCONTRE.

  • À partir de 17h45 à Haliotika : Claudine et Jean-Pierre Durand

Les Photographes Raconteurs d’histoires

De passionnés chercheurs de partage et de goût pour les territoires, CLAUDINE ET JEAN-PIERRE DURAND créent des montages audiovisuels, à partir de leurs photos et de leurs textes afin de faire découvrir le patrimoine bâti et vivant des Pays qu’ils traversent. Le Pays Bigouden fait partie de l’un d’eux et les nombreuses rencontres de témoins, d’historiens, de conteurs, de poètes, de musiciens et de chanteurs enrichissent de leurs mots les contenus de leur travail. Ne passons pas à côté de toutes ces connaissances qui font d’un pays son histoire. UN MOMENT À PART , L’IDENTITÉ D’UN PAYS… EMBARQUANT

  • Également : à partir de 14h à la médiathèque

Un atelier d’écriture est proposé par Michel Suzzarini afin de partager les mots sur le thème :

« L’Environnement et la Place de l’individu.e »

 

La presse en parle: Le télégramme du 07 novembre 2018

image: https://www.letelegramme.fr/images/2018/11/07/michel-suzzarini-d-histoire-d-ecrire-avec-sylvie-camus-du_4251827_540x329p.jpg?v=1

Michel Suzzarini, d’Histoire d’écrire, avec Sylvie Camus, du CLC, l’un des lieux de lecture.

Michel Suzzarini, d’Histoire d’écrire, avec Sylvie Camus, du CLC, l’un des lieux de lecture.

Grâce à la participation de la commune et à l’intervention de Michel Suzzarini et de l’association Histoire d’écrire qui chapeaute le projet, la Fête de la lecture offrira mardi, la « possibilité de partager des textes, sans jugement, selon ce dernier. La volonté est de faire de la lecture un vecteur de lien », explique-t-il, tant dans la commune que sur le territoire.
Et cela dans trois lieux publics qui appartiennent à tous : habitants, personnes des communes voisines ou de passage. Une expérience vouée « à ouvrir des espaces insoupçonnés », de l’aveu de Michel Suzzarini. Les lectures émailleront la journée au CLC, donc, avec la participation de deux classes de l’école Jean-Le Brun et de la classe de BTS du Lycée maritime, à la médiathèque, bien sûr, et à Haliotika, avec une déambulation dans la ville pour relier ces points.
Les lectures s’articuleront autour du thème de l’environnement, pris dans son acception large : un voisin, un fait historique, « ce qui nous touche », concède Michel Suzzarini.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/le-guilvinec/lecture-des-lieux-publics-pour-partager-des-textes-07-11-2018-12126609.php#j7gaoiwbt0l3TddH.99

 

Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne, Articles de presse | Tagué , , , , , ,

Un grand enthousiasme pour la fête de la lecture en Pays Bigouden en ce début Novembre 2018

L’enthousiasme était au rendez-vous aux deux premières journées de la fête de la lecture, saison Automne, à Tréffiagat-Léchiagat et à Plogastel-Saint-Germain.

Une ambiance conviviale, des lieux appropriés à la rencontre, des lectures de qualité, une écoute attentive, une participation par des textes lus, ont permis aux habitants et aux personnes venues sur le pays de se sentir impliqués. Les échanges avec les lecteur.trice.s se sont multipliés dans une interaction libératrice de mots. Oser lire, oser dire afin de se rencontrer à nouveau sur les lieux mis à disposition par les communes. Oser sortir de chez soi et participer d’une écoute, d’un mot, d’un texte à la transmission des savoirs,

Tréffiagat-Léchiagat

L’étuve : le matin, les mots se sont reliés entre terre et ciel dans l’alignement des poésies lues. Des tableaux aux murs, des marque-pages couverts de vies, couleurs et mots mélangés, se proposent à nos regards.

Michel, observe, écoute, et prend le moment qui passe pour y entrer ses mots, ceux de l’infiniment grand et petit, ceux de la quête et du miroir, ceux qui sont dedans et dehors. Il ouvre les fenêtres et libère les esprits. Entre ses textes, il nous explique la rareté de la phrase et pour bien la comprendre, il nous dit : « lisez trois fois une poésie. » La première spontanément, sans recherche particulière, ressentir. La seconde, prendre en compte la ponctuation pour connaître les intentions de l’auteur. La troisième, lire dans la justesse des mots qui se suivent pour apprécier les chemins initiés par l’auteur et comprendre la teneur du texte au plus près de ses mots. »

D’haïkus distribués aux textes participatifs, toutes les personnes présentes ont donné de leurs voix pour remplir la salle d’une chaude ambiance.

Les applaudissements concluent ce matin doublement ensoleillé.

La Passerelle à midi : Marie-Christine Garo nous a raconté les anecdotes précieuses du port de Léchiagat-Guilvinec. Nous en avons appris et même parfois ri.

Le Bar « Les Brisants » dans lequel Claudine nous a accueillis avec un beau sourire. L’atelier d’écriture de Jacques Troadec a lu d’un texte à un autre, les mots écrits par les participants lors des séances bimensuelles.

La Salle Croas Malo : les tables bistros et les chaises accolées mises en place, les spectateur.trice.s en nombre se sont installé.e.s, les deux intervenants se sont préparés et « le rideau » s’est ouvert.

Titwann, tout à ses mots ruisselant d’émotions, entre puissance et force, fragilité et douceur, est entré dans la maison de chacun.e pour y laisser les parfums de ses textes. Il nous parle d’ici, de la Réunion et d’ailleurs, cet ailleurs qui nous appartient à tous et toutes et que nous découvrons, parfois, sur les sentiers que nous empruntons.

Quelques personnes ont lu un texte tiré dans la malle apprêtée pour l’occasion par Martine, la présidente de la bibliothèque. Elles osent et quelles sensations ressentent-elles après… un instant de bonheur.

Dominique, la guitare sur les genoux,a regardé son assistance et a lancé le sol aux mille feux brillants de ses cordes qui délivrent le texte. Enlaçant nos cœurs les un.e.s aux autres, créant l’unité dans la salle, la mélodie s’est répandue telle une brume de mer, et le son de sa voix, nous a couvert de sensations uniques dont l’infini donne à nos raisons un temps de silence.

Titwann et Dominique, tous deux ont enchanté, éclairé et sublimé le lieu par leurs présences et la profondeur de leur être.

Les habitants et ceux.celles venu.e.s pour l’occasion d’autres communes, ont applaudi. Lorsqu’une jeune fille est venue pour nous chanter sa chanson en breton. Les souffles se sont retenus, les mains ont battu la cadence ; à la lueur de son courage, sans trembler, elle a osé. Les bravos l’ont entouré, bienveillants, et son cœur s’est rempli de ce moment qu’elle a vécu en partage.

Marie-Christine Garo, élue à la culture, a pris la parole et a remercié toute la salle ainsi que les intervenants avec un brin d’émotion, et nous a dit : « à l’année prochaine », nous invitant à prendre le pot de l’amitié. Les discussions se sont créées et les sourires se sont affichés encore plus larges dans leur contentement d’avoir vécu un temps de lectures dont aucun et aucune n’auraient imaginé les sensations éprouvées.

Plogastel-Saint-Germain

La bibliothèque, nous accueille pour nous faire découvrir son espace et la variété de ses livres. Les personnes arrivent et remplissent le lieu.

La salle de l’école, la garderie : ouverte pour l’occasion, nous pénétrons à l’intérieur et nous nous répartissons sur les tables et chaises installées pour nous recevoir. Quelques souvenirs d’enfance remontent pour les grands, les plus petits s’étonnent à peine que nous sommes dimanche.

Michel : il prépare ses feuilles et place sa chaise au centre de la pièce pour que tous et toutes assistent à la lecture sans se tourner ou se retourner la tête. « N’oublions pas que nous avons tous et toutes une enfance, habitants comme ceux et celles qui viennent sur le territoire. Ne l’oublions pas, trop souvent nous passons à côté de qui est l’autre sans nous arrêter… » La lecture commence, le public découvre, tend ses deux oreilles et plonge dans l’histoire racontée : l’enfance de Zety, princesse d’Abomey. Un beau moment rempli d’émotions. Le texte se lit à plusieurs voix, des invités surprises se dévoilent comme lecteurs et lectrices dans la salle pour relayer Michel. L’attention transpire tant les mots nous respirent. Les applaudissements marquent une forme de fin mais l’histoire continue et les discussions sont nombreuses.

Nous prenons le chemin qui mène doucement à la deuxième lecture;

L’Ephad, maison de retraite : un bel accueil avec café, jus de pomme, gâteau au chocolat et crumble à la pomme nous est offert. Les résident.e.s sont venu.e.s à ce rendez-vous accompagné.e.s pour certain.e.s de leur famille.

Yveline prend son Ukulélé et obtient le silence sans prononcer un mot. Douceur de voix et sourire donné, amènent le public présent à une écoute profonde. L’histoire du Pivert emballe la salle qui laisse échapper quelques rires à l’écoute de ce premier conte peu ordinaire « un homme qui avale un Pivert », rendons-nous compte… Elle poursuit par une histoire de marin, enchaîne par des chansons bretonnes reprises par quelques personnes et finit par le conte de la petite fille tout de rouge vêtue. Mais voilà, la fin est surprenante et le loup bien dérangé dans ses petites affaires… La joie du moment se lit sur les visages, les applaudissements, en nombre, parlent d’eux-mêmes. Yveline a donné une belle énergie au lieu.

Quelques personnes osent lire leurs textes en poches et se félicitent mutuellement de cet instant partagé avec la salle.

Jocelyne Plouhinec, Maire de Plogastel-Saint-Germain, prend la parole, remercie les personnes présentes et parle de la fête de la lecture, de l’association histoire d’écrire et nous dit : « à l’année prochaine »

Elle invite ceux et celles qui le souhaitent à prendre le pot de l’amitié à la salle polyvalente.

merci aux habitant.e.s de s’être déplacé.e.s et d’avoir partagé de leur temps.

merci aux bénévoles de leur engagement

merci aux intervenant.e.s de leur engouement et leur savoir-faire et être

merci aux communes de leur enthousiasme à vivre ces moments

merci à tous et à toutes pour ces moments à répéter dans le temps à prendre sur nos chemins de vie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne | Tagué , , , , , ,

Dates atelier écriture à Saint Raphaël…

Ecrire, çà vous dit ? Oui ? Alors rendez-vous à notre prochain atelier d’écriture bimensuel ( autrement dit, quinzomadaire !!!!) Jeudi 29 Novembre à partir de 14h30 dans les locaux de Parcours83, à St Raphaël. Puis le 13 Décembre , et ainsi de suite…Reed938

Publié dans Actions Var, Antenne Var, Ateliers d'écriture Var | Tagué , , ,

La presse en parle: la Fête de la lecture en cet automne 2018 en Pays Bigouden

image: https://www.letelegramme.fr/images/2018/10/29/corinne-benevole-a-l-association-histoire-d-ecrire-et_4243636_501x330p.jpg?v=1

Corinne, bénévole à l’association « Histoire d’écrire », et Michel Suzzarini, qui participera à la Fête de la lecture.

Corinne, bénévole à l’association « Histoire d’écrire », et Michel Suzzarini, qui participera à la Fête de la lecture.

L’événement organisé par l’association « Histoire d’écrire » termine l’année par sa saison d’automne avec des événements à Plogastel-Saint-Germain et Le Guilvinec, après son passage à Tréffiagat-Léchiagat.

« Nous voulons remettre la lecture comme lieu d’écoute et de partage », assure Michel Suzzarini. Il sera présent en tant qu’« écrivain-lecteur » pour la dernière saison de cette première année de la Fête de la lecture. Porté par l’association Histoire d’écrire, cet événement propose des rendez-vous autour de la lecture en Pays bigouden, étalés sur chaque saison.

Comptabilisant environ 300 personnes au total à chaque saison, cette période automnale conclura l’année 2018. « Ce sont des rendez-vous très conviviaux, les personnes apprécient le moment et peuvent même lire leurs propres textes », ajoute-t-il. Pour lui, c’est un élément important de ces rencontres : les « textes en poche », des textes personnels à amener pour peut-être les lire devant le public, notamment à l’issue des différentes interventions. Corinne, bénévole de l’association, s’est prêtée au jeu : « J’avais mon cahier en poche mais je ne voulais pas lire et puis je me suis laissée prendre. Ça m’a permis de me dépasser », confirme-t-elle.

Les dernières dates de l’automne

À Plogastel-Saint-Germain, la journée du 4 novembre se veut intergénérationnelle, puisque les deux lectures se dérouleront respectivement à l’école communale, ouverte pour l’occasion, et à la maison de retraite. Michel Suzzarini proposera un texte sur l’enfance, à 14 h 30, et la conteuse professionnelle Yveline Mehat prendra le relais à 16 h.

Au Guilvinec, le 13 novembre sera une journée plus orientée sur les enfants, adolescents et parents, avec une première lecture au Malamok à 9 h 45, proposée par Sophie Denis, éditrice des éditions « Vivre tout simplement ». Quelques élèves de BTS du lycée maritime rejoindront la médiathèque, à 16 h, pour assister, avec le public, à la lecture du poète Charles Madézo. Les photographes Claudine et Jean-Pierre Durand concluront l’année à 17 h 45, à Haliotika.

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/fete-de-la-lecture-automne-pour-conclure-l-annee-29-10-2018-12119373.php#Tily4LFlXYkxIfBm.99

Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne, Articles de presse | Tagué , , , ,

Fête de la lecture en Pays Bigouden. Saison 1, acte 4

Et voici le programme:

 

Automne dépliant fête de la lecture
Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne | Tagué , , , , ,

Ecrire ensemble pour aller vers ???? qui sait !

Notre rencontre autour du cheminement vers le livre, fut une belle réussite :

Une bonne quinzaine de personnes ont abordé plusieurs questions avec nous :

Réunion du Vendredi 21 Septembre 2018

Au Casino de Fréjus – 18h00

De l’écriture d’un livre à sa publication

Avec Christophe Billot, Christine Graziani, Véronique et Dominique.

Thèmes à aborder : le processus d’écriture, la réalisation de l’objet livre

Petite introduction par histoire d’écrire, présentation des intervenants.La spécificité de l’écriture en tant que communication non-verbale.

3 questions vont structurer les échanges :

Pourquoi j’écris ? Tour de table

Différents genres (biographie, exploration d’une problématique personnelle, polar, contes, littérature blanche, romance,…) sont utilisés.

Différents objectifs : la transmission, le plaisir d’écrire, la quête personnelle (auto-thérapie)…

Comment j’écris ?

  • Sur papier ou directement sur l’ordinateur
  • En atelier d’écriture ou en solitaire, voire en accompagnement individualisé par un coach
  • J’écris spontanément ou bien je trace un plan avant de me lancer
  • Je ne peux pas commencer un nouveau livre sans avoir achevé le précédent.

Quand et où j’écris ?

Qu’est-ce qu’on fait de nos écrits ?

Fond du tiroir ou de l’ordi

Lecture

Diffusion en polycop dans un cercle d’intimes

Impression pour diffusion plus large

Par quel système on fait imprimer le livre ? Qu’est-ce que nous apporte l’édition d’un livre ?

Editeurs à compte d’éditeur ou à compte d’auteur pour partie ?

Que faut-il attendre d’un éditeur, que ne faut-il pas en espérer ?

Editeur local ou national

Autoédition

Maison d’édition associative (à compte d’auteur)

Pourquoi pas alors, ne pas commencer à écrire en atelier ? Joie garantie! 

Prochaines dates: Jeudi 4 et Jeudi 18 Octobre, 14h30 à Parcours83. 

 

Publié dans Antenne Var, Ateliers d'écriture Var, Textes écrits en atelier