Les ateliers d’Octobre 2017 à Saint Raphaël

Des nouvelles de l’antenne de Saint-Raphaël :

Tout d’abord, un nouveau rendez-vous  littéraire ce Mercredi 18 Octobre, toujours au Café de l’hôtel Beau-Séjour de St Raphaël, à partir de 15h, sur le thème

« Les livres écrits par des journalistes »

Puis Jeudi 19 Octobre à partir de 14h30, l’atelier d’écriture bimensuel de l’association. Les locaux de l’association Parcours83 nous ouvrent gentiment leurs portes à cet effet.

Prochains ateliers : Jeudi 2 Novembre puis 16 Novembre

NB: L’atelier mensuel du Casino de jeux de Fréjus se déroulera le Vendredi 27 octobre 2017 à 18h00 dans la salle du haut.

Enfin et en mode ludique, vous pourrez lire  le texte « pondu » par de petits Bagnolais de 5 ans, dans le cadre d’activités périscolaires et via notre association :

« LES AVENTURES D’ UN LOUP QUI NE VOULAIT PAS ETRE PETIT »

en suivant ce lien :  Le loup qui …

Publicités
Publié dans Actions Var, Antenne Var, Ateliers d'écriture Var | Tagué , , , ,

Texte écrit à l’atelier des enfants à Bagnols: Le loup qui…?

Voici le texte « pondu » par de petits Bagnolais de 5 ans, dans le cadre d’activités périscolaires et via notre association:

« LES AVENTURES D’ UN LOUP QUI NE VOULAIT PAS ETRE PETIT »

Il était une fois un loup qui s’appelait Teddy Riner.

Il était de la taille d’une fourmi ; il était multicolore, sauf le noir.

Teddy n’était pas content, parce qu’il était minuscule. Alors, il hurlait et faisait des grimaces de loup.

Il alla voir la sorcière Ratatouille, qui habitait derrière la grande montagne pointue. Cette montagne s’appelait la Montagne des Méchants.

La sorcière lui fabriqua de la potion magique. Le chaudron magique de Ratatouille avait des pieds, des mains et des yeux. Il alla chercher lui-même tous les ingrédients : des oignons, du piment, de la sauce, et de la moutarde.

Alors, le loup se mit à grandir, grandir, grandir…et devint de la taille d’une maison.

Il n’était encore pas content. A nouveau, il hurlait et faisait des grimaces de loup.

En voyant çà, Ratatouille lui donna une autre potion magique, faite avec du fromage, des bonbons et du chocolat blanc. Et Teddy est devenu normal.

Il est parti se promener dans la forêt ; c’est là qu’il a rencontré une fille-loup qui s’appelait Princesse Elena. Tous les deux, ils se sont fait des bisous, et sont devenus amoureux.

Elle avait une carte au trésor qu’un pirate avait lâché depuis son bateau, sur la rivière le long de la forêt. Tous les deux, ils ont cherché, et un beau jour, le loup a creusé, creusé, creusé, et trouvé un coffre.

A l’intérieur, il y avait des pièces d’or avec des lettres dessus, et des bijoux. Teddy a donné les bijoux à Elena.

En fouillant dans le fond du coffre, ils ont également découvert une épée, celle du pirate.

Dans les bois, certains arbres étaient marrons, d’autres jaunes, surtout au bord de la rivière. Il y avait de petits arbres, des moyens, et des grands. Le loup et la louve aimaient se promener dans cette forêt.

Un jour, ils ont vu un hélicoptère, posé dans l’herbe au beau milieu d’une clairière.

Ils ont voulu monter dedans, pour aller à l’école de Bagnols en forêt des loups.

Mais aux commandes de cet hélicoptère, il y avait un voleur déguisé en gentil pilote, qui a mis Teddy et Elena dans une prison, puis il a fermé à clef.

C’est alors que le loup a réussi a briser la vitre de leur cage avec ses griffes. Elle a commencé à se casser.

Puis ils se sont servis de l’épée du pirate pour scier les barreaux de la prison. Et ils se sont enfuis tous les deux dans la forêt. Celle qui avait des grands arbres avec de grandes feuilles.

Pendant ce temps-là, le pirate, qui s’appelait Caraïbes, s’est aperçu que sa carte avait disparu. Il a pris ses jumelles et a regardé partout. Il a vu des empreintes et les a suivies. Puis il a cherché, cherché, cherché, et a finalement trouvé Teddy et Elena. Il voulait récupérer sa carte. Caraïbes a dit :

« Eh ! Rendez-moi ma carte ! »

Teddy Riner ne la lui a pas rendue, et il a même refermé le coffre qui n’ avait plus de pièces d’or, mais contenait une couronne et un téléphone en or.

Caraïbes est reparti en hélicoptère avec le voleur, et a emporté le coffre.

A ce moment-là, les jumelles du pirate sont tombées de sa poche, alors qu’il était déjà monté dans l’hélicoptère.

Par terre, dans les bois, le loup a vu des bottes-fusées ; il les a enfilées et pris son amoureuse dans ses bras. Alors, avec l’épée, ils ont cassé l’hélicoptère en deux morceaux, le pirate et le voleur aussi.

Puis, au bord de la rivière, le loup a pris le bateau du pirate, et il est retourné à l’école des loups avec Elena.

Avec les pièces d’or du pirate, ils ont acheté de la nourriture pour fabriquer des potions magiques chez la sorcière.

A partir de ce jour-là dans le pays de l’école des loups, on n’a plus jamais entendu parler de loup minuscule. Le loup est resté multicolore, sauf le noir. »

Comme quoi… il n’y a pas d’âge pour écrire !!!!

Publié dans Actions Var, Antenne Var, Textes écrits en atelier | Tagué , , , | 1 commentaire

Presse Bretagne : Des lycéens ont partagé des textes du journal qu’ils écrivent

Article paru dans Le Télégramme le 01 octobre 2017

Vendredi soir, le conseil municipal a été un lieu expression pour Soazig, Agathe, Robin et Lenaick.

Le conseil municipal de rentrée s’est ouvert, vendredi soir, sur une note aussi originale qu’inédite : la restitution, par quatre lycéens loctudistes, d’extraits de textes issus d’un journal commencé il y a environ deux ans et réalisé à la médiathèque au cours d’un atelier d’écriture animé par Michel Suzarrini. Pendant un quart d’heure, Agathe, Robin, Lenaick et Soazig ont évoqué des thèmes portant sur l’égalité des sexes, le respect des autres et de leurs différences, préalables indispensables à une vie harmonieuse en communauté. Leur regard s’est ensuite porté sur des lieux de leur commune, le port, les plages, la médiathèque et surtout l’ancienne école abandonnée de Saint-Tudy qui mériterait d’être valorisée. « C’est un grand bonheur de vous entendre. Vous nous avez donné une leçon de vie dont on pourrait s’inspirer », a souligné le maire, Christine Zamuner, avant d’ouvrir la séance du conseil. L’intégralité des textes écrits par les jeunes lycéens fera l’objet d’une publication dans le prochain supplément jeunesse du magazine municipal, « L’Estran ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/des-lyceens-ont-partage-des-textes-du-journal-qu-ils-ecrivent-01-10-2017-11684705.php#DyTaGdueUlPSqSsq.99

http://www.letelegramme.fr/finistere/loctudy/des-lyceens-ont-partage-des-textes-du-journal-qu-ils-ecrivent-01-10-2017-11684705.php

Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne, Articles de presse, Ateliers d'écriture Bretagne | Tagué , , ,

Café littéraire de rentrée à Saint Raphaël !

Bonsoir à tous !

Beau_Site-Saint-Raphael-Aussenansicht-755974Nous avons ce jour eu la joie de faire notre rentrée littéraire à nous aussi, sous la forme du premier café littéraire de l’année, dédié à un thème ô combien compliqué: l’ardeur.

Thème du printemps des poètes 2018, nous nous y sommes donc essayés les uns et les autres, et finalement nous avons échangé fort positivement sur un sujet qui fait appel à l’essence même de la nature humaine, contrairement à tout ce qui est routine, habitude, tradition, bref, sortir de sa zone de confort n’est-il pas s’autoriser enfin à vivre notre ardeur d’être humain ?

Découvertes littéraires mais pas seulement, nous nous sommes quittés avec une date :
Mercredi 18 Octobre, 15h, Hotel Beau Séjour à St Raphaël.

Et un nouveau thème sur lequel plancher:

« Les livres écrits par des journalistes ! »

A bientôt !

Publié dans Actions Var, Antenne Var | Tagué , , , ,

Presse Bretagne : Atelier d’écriture. Le premier tome du Smatah

Article publié par Le Télégramme le 15 septembre 2017

 

Michel Suzzarini anime ce premier atelier d’écriture et de lectures. Avec son association Histoire d’écrire, il s’inspire de Mouvements spontanés d’écriture, qu’il a lui-même créé.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/atelier-d-ecriture-le-premier-tome-du-smatah-15-09-2017-11664304.php#Pi2Je7u0KiwReKit.99

Le Smatah profite des Journées du patrimoine pour lancer le premier atelier d’écriture et de lectures, qu’il espère inscrire dans la durée. C’est la maison éclusière de Rosvéguen, à Lennon, qui est le théâtre de cet événement.

Fort de la réussite de la saison estivale, le Smatah (Syndicat mixte d’aménagement touristique de l’Aulne et de l’Hyères) innove, demain et dimanche, et crée l’événement à la maison éclusière de Rosvéguen, à Lennon. « Nous souhaitons continuer à proposer des animations durant la période creuse, comme nous l’avons fait par le passé avec des ateliers d’art », présente Bénédicte, animatrice patrimoine, qui a elle-même une longue expérience des ateliers d’écriture. « Celui-là est animé par l’écrivain bigouden Michel Suzzarini, cueilleur de mots et de sensations », poétise la jeune femme, en rappelant qu’il est habitué à intervenir auprès de tous les publics.

Lectures déambulatoires
Dimanche, de 10 h 30 à 12 h, chacun est invité à venir écrire quelques mots, quelques phrases et plus, si affinités. « Il n’y a aucun prérequis. Tout le monde peut participer et s’inspirer, par exemple, du cadre de Rosvéguen : l’écluse, le canal, la nature, etc. », énumère Bénédicte. Après un pique-nique, également ouvert à tous, l’après-midi est dédiée à la lecture, indissociable de l’écriture. « Chacun peut lire ses textes et écouter les lectures de Michel Suzzarini et ses « Portraits de mots », de femmes et d’hommes évoquant leur patrimoine vivant. Ces lectures se font en mode déambulatoire, entre la maison éclusière, le chemin de halage et le « Victor », chaland restauré qui sera également fêté le jour même », invite l’animatrice. En effet, l’association « Il faut sauver « Victor » » propose randonnée, exposition, jeux bretons, repas, concert, dédicaces, vide-greniers, etc. Il y aura aussi des démonstrations d’éclusage, la visite de la maison éclusière et de son sentier « Pieds nus » qui remporte un formidable succès.

Contact
Atelier d’écriture et de lectures, dimanche, toute la journée, à la maison éclusière de Rosvéguen. Contact : Bénédicte, tél. 02.98.73.73.72 ou rosveguen.smatah@orange.fr

http://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/atelier-d-ecriture-le-premier-tome-du-smatah-15-09-2017-11664304.php

Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne, Articles de presse, Ateliers d'écriture Bretagne | Tagué , , ,

Presse Bretagne : Reprise des ateliers d’écriture: Un défi appelé Roman

 

Nathalie, Florent, John, Yves, Yvan, Guillaume, Lili, Pascale… Elles sont douze personnes de 25 à 60 ans à participer aux ateliers d’écriture proposés par Michel Suzzarini. Yvonne Salaün, propriétaire du café-épicerie Le Lapin Bleu, se trouve à gauche.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/ateliers-d-ecriture-un-defi-appele-roman-08-09-2017-11655413.php#BhyQVwlYSAgFModX.99

Article du Télégramme de Théo du Couëdic publié le 08 septembre 2017

Le groupe piloté par l’écrivain Michel Suzzarini a repris ses ateliers d’écriture hebdomadaires. L’objectif, pour chacune de ces personnes en insertion, est d’écrire un roman d’ici fin décembre. Nous les avons suivis au Lapin bleu, chez Yvonne Salaün, à Pouldreuzic.

Les écrivains le savent bien : il vaut mieux éviter de parler d’un livre, ou même d’une ébauche d’idée, avant de l’avoir couché sur le papier. Ou plus communément : « Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ». Un adage que respectent les « écrivants », comme se définissent elles-mêmes les douze personnes en insertion, encadrées par l’écrivain Michel Suzzarini, qui se sont lancées dans l’écriture, il y a un an maintenant, pour reprendre confiance. L’expérience a porté ses fruits. Ils ont écrit un livre collectif, « Oser se dire les mots », qui a été récemment publié par le conseil départemental. Mais il n’était pas question de s’arrêter là. Mercredi, ils ont repris leurs ateliers d’écriture itinérants, avec un objectif ambitieux : écrire chacun leur roman (la deadline est prévue pour fin décembre). Et pour assurer une bonne reprise, quel meilleur endroit que Le Lapin bleu, bar sans âge et sans enseigne d’Yvonne, à Pouldreuzic. Un café-épicerie où ils ont déjà noirci des feuilles plusieurs fois par le passé.

Gagner en empathie
« Où est le sucrier ? » – « Je t’ai déjà mis un sucre ». Michel Suzzarini a fait le plein de thé et de café, et autant dire qu’il connaît les habitudes de chacun de ses « écrivants ». L’ambiance est studieuse. Les têtes sont penchées sur des feuilles, stylo en main, ou tournées vers la fenêtre, à la recherche d’une inspiration souvent capricieuse. On entendrait une mouche voler. Le bar d’Yvonne fait l’effet d’un cocon. Un lieu propice à l’inspiration. « Tout le monde écrit à la main, puis chacun tape son texte. On nous a donné ou prêté trois ordinateurs, qui servent à ceux qui n’en ont pas », précise Michel Suzzarini. On trouve des récits poétiques, philosophiques, parfois autobiographiques, des fictions… « Au départ, je pensais qu’écrire, ça appartenait à une catégorie de personnes, que ça ne me concernait pas », explique Lili, qui, parfois, en plein milieu d’un texte, se retrouve à écrire des vers. « La veille de l’atelier, je suis déjà prête à venir, parfois je guette à la fenêtre, c’est la force du groupe, ça me permet de sortir de mon isolement », confie-t-elle. Si chaque « écrivant » est là pour différentes raisons, tous sont sur la même longueur d’onde. Au fil des ateliers, John a abandonné le récit biographique pour passer au roman, « qui permet de ne pas tomber dans l’égocentrisme, ou dans l’aigreur si notre vie s’est mal passée. C’est un même  » je  » qui se retrouve dans un personnage, au lieu d’être moi. On écrit avant tout pour le lecteur… ». Écrire lui a permis de gagner en empathie. Les vertus thérapeutiques de l’écriture ne sont d’ailleurs plus à prouver.

Des ateliers itinérants
Le groupe s’organise en covoiturage pour se rendre aux ateliers. Il s’est beaucoup réuni dans les médiathèques du Pays bigouden, ainsi que chez Yvonne à Pouldreuzic, mais aussi à la Maison de la particip’action à Pont-l’Abbé, dans les locaux des Paniers de la mer à Saint-Guénolé, etc. « Mais peu importe le lieu, on est ensemble », dit Lili. En décembre, l’imprimerie départementale fera des tirages de chaque livre : mise en page, maquette… L’expérience aurait dû se terminer en février mais elle n’a cessé d’être renouvelée : « La lecture publique qu’on a donné au Patronage laïque a été la confirmation pour le Département que c’est une affaire à suivre, qui permet de tisser des liens », explique Michel Suzzarini. « Il faut apprendre à reconnaître son écriture, pour savoir où on la mène. C’est un chemin de découverte ».

http://www.letelegramme.fr/finistere/pont-labbe/ateliers-d-ecriture-un-defi-appele-roman-08-09-2017-11655413.php

Publié dans Actions Bretagne, Antenne Bretagne, Articles de presse, Ateliers d'écriture Bretagne | Tagué , , ,

Rentrée des ateliers raphaëlois

Bonjour à tous

J’ai le grand plaisir de vous faire part de la naissance de notre nouveau site, et aussi de vous donner ici les premières dates de l’année qui commence:

Jeudi 7 Septembre puis Jeudi 21 Septembre, 14h30 dans les locaux de Parcours83, association sise Chemin de la Lauve à Saint Raphaël, face au lycée et à côté de l’agence Nexity.

Le premier atelier découverte est gratuit puis nous vous demanderons une participation de  5 euros par atelier, ainsi que votre adhésion pour l’année qui est de dix euros.  Comme toutes les associations, nous avons besoin de ressources pour financer les frais de nos actions en cours et à venir,  améliorer notre site, lancer de nouveaux projets, acheter le papier des ateliers, etc.

Votre stylo et vous êtes les bienvenus, prenez peut être le temps d’informer de votre présence car les places sont limitées, pour une meilleure écoute de vos mots. Où ? A l’adresse mail de l’association, que vous trouverez ici à l’accueil ( moyen détourné de vous amener à visiter nos nouveaux locaux virtuels)…

A bientôt !

Publié dans Antenne Var, Ateliers d'écriture Var